Lettre ouverte aux escrocs de l'islamophobie qui font le jeu des racistes - Charb, 2015

Du point de vue du croyant, n'est-ce pas blasphémer que de demander à des magistrats qui sont peut-être eux-mêmes des mécréants de condamner d'autres mécréants au nom de Dieu ? N'est-ce pas l'expression d'une sorte de péché d'orgueil que de prendre en charge la défense de Dieu ?
Dieu, le créateur du monde, ce type large d'épaules qui joue avec notre planète comme l'automobiliste arrêté au feu rouge joue avec ses crottes de nez, a-t-il besoin de maître Tartempion pour laver son honneur ? En attaquant en justice les blasphémateurs, les associations communautaristes ne prouvent qu'une chose : elles ne croient pas en Dieu.
Ou alors elles sont pour la double peine, ce qui est particulièrement méchant et pervers. Elles veulent que nous soyons condamnés ici, en France, et une seconde fois là-haut.



(...)

en 2010, selon une enquête de l'INED (Institut national d'études démographiques) et de l'INSEE (Institut national de la statistique et des études économiques), 2,1 millions de personnes se déclaraient musulmanes en France, tandis que 11,5 millions se disaient catholiques et 125 000, juives...

No comments:

Post a Comment